Qu'est-ce qu'un cycle de vie des tests logiciels ?


Le cycle de vie des tests logiciels est la pierre angulaire de tout projet logiciel. Il vous aide à vous assurer que le programme fonctionne exactement comme prévu et à éliminer tous les bogues et erreurs.


Selon le modèle de cycle de vie de développement logiciel (SDLC), cela se produit à différentes étapes. Par exemple, le modèle en cascade n'a qu'une seule étape de test après l'écriture du code, tandis que les modèles plus agiles en ont tout au long du processus de développement.


Le cycle de vie des tests logiciels est une partie cruciale du SDLC d’Isphers. L'assurance qualité est toujours synchronisée avec le développement dans son ensemble et est prise en compte dans les estimations de temps. La conception et le développement des tests peuvent être aussi difficiles et chronophages que la création d'un produit logiciel lui-même. Si vous n'effectuez pas de tests approfondis lors des premières versions du logiciel, de nombreux problèmes seront découverts dans les étapes ultérieures du processus.



Le processus de développement d'un logiciel n'est pas complet sans ses différentes phases de tests


En règle générale, un cycle de vie de test logiciel typique comprend les six phases suivantes :


1. Analyse des besoins et exigences


La première étape définit le reste du processus de test logiciel. Une compréhension claire des exigences est essentielle. Des objectifs incertains peuvent faire boule de neige et créer des problèmes dans les étapes ultérieures des tests, du développement dans son ensemble et même de l'utilisation générale du produit après la sortie.


Au cours de cette phase, l'équipe d’assurance qualité (AQ) analyse les exigences du client. Cette phase permet de déterminer la portée des tests. L'équipe peut communiquer avec le client si certaines exigences ne sont pas testables ou sont incorrectes.


2. Planification des tests


Sur la base de l'analyse des exigences, l'équipe d'assurance qualité procède ensuite à la planification de la structure du processus de test logiciel. Ceci est similaire à l'étape d'estimation du SDLC dans la mesure où il établit la feuille de route pour les travaux suivants. La stratégie de test est également approuvée au cours de cette étape.

La liste suivante illustre les étapes qui doivent être complétées à ce stade. À noter qu'il n'est pas rare que les entreprises le modifient en fonction de leur flux de travail. En général, le plan de test comprend les éléments suivants :

  • Définition des exigences de test

  • L'évaluation des risques

  • Définition des ressources

  • Création d'horaires/séquences

  • Élaboration d'un plan de test


3. Rédaction des cas de test


Lorsque le plan de test est prêt, l'équipe assurance qualité lance le développement de scénarios de cas de test. Ils préparent également des scripts d'automatisation des tests, si nécessaire. Un cas de test comprend une entrée spécifique, des conditions préalables, un ensemble d'étapes d'exécution et le résultat attendu. Le but d'un cas de test est de trouver d'éventuels bugs et défauts et couvre la plupart des scénarios d'utilisation du système.


Plus il y a de cas de test, plus le STLC sera complet et efficace. Après avoir écrit tous les scénarios, l'équipe AQ les approuve et se prépare pour l'étape suivante.


4. Configuration de l'environnement de test


L'environnement de test se compose d'éléments qui prennent en charge l'exécution des tests avec le logiciel, le matériel et le réseau configurés. La configuration doit imiter l'environnement de production afin de détecter tout problème lié à l'environnement/la configuration. Pour ce faire, vous devez analyser et préparer l'environnement et une liste des exigences logicielles et matérielles pour l'installation.

Il est également important de tester le comportement du programme sur différentes plates-formes. Ceci est particulièrement pertinent si le projet est censé être multiplateforme. La façon dont le projet se comporte sur le bureau par rapport au mobile ou sur un autre système d'exploitation, par exemple, doit être également exempte de bogues. Réfléchissez aux plates-formes héritées que votre projet prendra en charge. Vous devez tenir compte de toutes les conditions d'utilisation potentielles de votre produit. C'est pourquoi un environnement de test approprié ne devrait consister qu'en une copie de l'environnement de production.


5. Exécution des tests


Il s'agit d'un processus d'exécution des scénarios de cas de test pré-approuvés et de comparaison des résultats attendus avec les résultats réels.

Le processus d'exécution des tests comprend souvent les éléments suivants :


Tests d'intégration du système

Tester tous les éléments logiciels en tant que système complet. C'est la condition préalable des tests d'acceptation par les utilisateurs ;


Tests d'acceptation par l'utilisateur

Vérifie si les exigences du client sont satisfaites ou non et si le projet se comporte comme prévu ;

Rapports de bogues

Journalisation et documentation des détails de tous les bogues rencontrés pour référence et correction futures ;


Gestion des défauts

Alors que les bogues sont le résultat d'erreurs dans le code, les défauts sont les écarts par rapport aux exigences ; et ils doivent aussi être enregistrés. Des défauts peuvent se produire même s'il n'y a pas d'erreurs dans le code lui-même. Parfois, ils ne sont même pas considérés comme des défauts par certains membres de l'équipe et vous devez déterminer s'ils doivent être corrigés ou non ;


Re-test

Une fois les bogues corrigés et les défauts éliminés, un test doit être effectué pour s'assurer que les erreurs ont été corrigées et que le programme est fonctionnel ;

Test de régression

Ce type de test est effectué chaque fois que le programme est modifié. Il couvre les parties du code qui ont été testées avec succès auparavant pour s'assurer qu'elles fonctionnent toujours comme prévu.


6. Clôture du cycle de test


La clôture du cycle de test est l'analyse de tous les résultats reçus. Elle implique la création d'un document récapitulant tous les tests effectués tout au long du cycle de vie du développement logiciel. Il donne également une analyse détaillée de tous les bugs supprimés et des erreurs trouvées.


À la fin de cette phase, les tests sont formellement conclus. L'équipe AQ fournit ensuite une analyse détaillée dans le document décrit et le chef de projet présente ces mesures de test dans un rapport au client. Après cela, le travail de l'équipe est soit terminé, soit un autre cycle de tests logiciels commence pour la prochaine itération du projet.



Développement logiciel plus efficace et de meilleure qualité


Comme vous pouvez le constater, le cycle de vie des tests logiciels est une partie essentielle de tout projet de développement logiciel.

Selon le type de votre projet, un logiciel sans bogue peut non seulement se traduire par une expérience utilisateur agréable, mais également établir une bonne réputation pour votre marque et même faire économiser de l'argent pour votre entreprise.

N'hésitez pas à contacter un expert Isphers pour échanger sur vos projets et en savoir plus sur le cycle de vie des tests logiciels.